LE BANDIT MANCHO
3'30 - 2006


Sélection officielle festival cinemabrut 2006

"J'ai vu naître le cinéma sonore. Le cinéma, avant cela, c'était quelqu'un qui jouait du piano dans une salle obscure et qui, au moyen de fragments de symphonies de Beethoven ou autres, essayait de faire une adaptation musicale. Et un beau jour, comme l'a dit un certain technicien, le piano a sauté dans l'écran : le film est devenu sonore, on a découvert la bande enregistreuse." *

La musique de Bandit Machot a été composée en premier, en se basant sur l'idée que l'on se fait aujourd'hui du cinéma muet. Rythmée, syncopée, enlevée, la mélodie est soutenue par une basse solide et des éléments rythmiques et sportifs. Probablement à cause d'un support de mauvaise qualité, d'un défaut ou de rayures sur le disque, elle a tendance à sauter nerveusement.

Le film a ensuite été posé sur la musique, inversant la chronologie de travail habituelle. Les images ont été choisie en contrepoint avec la mélodie parmi des échantillons de films du début du XX° siècle, tombés dans le domaine public. Le montage, calqué sur la forme musicale, s'est inspiré du principe du sample, du collage et de la boucle.

* Maurice Thiriet cité par Michel Chion in La musique au cinéma